Guillaume Saurina, futur entraîneur adjoint du NLA

Actualités > mar 17 avril 2018

Le NLAH officialise l’arrivée au club à l’intersaison 2018 de l’actuel joueur du HBC Nantes, Guillaume Saurina, au poste d’entraîneur adjoint.

Il assistera Frédéric Bougeant à la tête de l’équipe professionnelle du club. Guillaume s’est engagé pour 2 saisons avec le NLAH.

Parcours et palmarès du joueur

Surnom : Soso
Numéro : 3
Poste : Arrière gauche
Né le : 4 août 1981
Taille : 1m91
Nationalité : Française

Clubs

HBC Villefranche : 2001-2002
Villeurbanne HBA : 2002-2006
USAM Nîmes Gard : 2006-2010
Chambéry SHB : 2010-2011
USAM Nîmes Gard : 2011-2016
CSM Bucarest : 2016-2017
HBC Nantes : depuis 2017

Palmarès en club

Coupe de France : finaliste en 2011 (Chambéry)
Coupe de la Ligue : finaliste en 2011 (Chambéry)
Trophée des champions : finaliste en 2010 (Nîmes)
Vice-champion de France en 2011 (Chambéry)
Vice-champion de Roumanie en 2017 (CSM Bucarest)

Palmarès en équipe nationale

Médaillé d’argent aux Jeux méditerranéens de 2009

Récompense individuelle

Meilleur buteur du Championnat de France en 2010 avec 178 buts
Meilleur buteur du Championnat de France en 2012 avec 162 buts
Meilleur buteur du Championnat de France de D2 en 2006 avec 257 buts
Élu meilleur joueur du Championnat de France de D2 en 2006 et 2013
Élu meilleure arrière gauche du Championnat de France de D2 en 2006 et 2013

L’avis de Fred Bougeant

Nous avons jusqu’à présent beaucoup parlé des joueuses, mais il n y a pas de grands projets sans une organisation fine pour encadrer les athlètes . Pour autant nous souhaitons démarrer cette aventure avec un staff restreint afin de mettre en place au plus vite les règles, les habitudes et être très proches de nos joueuses ! Il nous fallait trouver quelqu’un avec des compétences transversales et surtout une personne avec la capacité de s’adapter à cette nouvelle organisation. Avec Guillaume le courant est très vite passé ! Son expérience de joueur est un atout fantastique pour nous tous. Et son envie de passer de l’autre côté du terrain est tellement forte que je suis ravi de me lancer dans ce défi avec lui. Je n’ai aucun doute sur la capacité de Guillaume à être efficace dès cet été, tant nous partageons les même convictions sur le jeu et la méthode à mettre en place !


Guillaume, tu es arrivé en cours de saison à Nantes, en joker médical du H. Comment s’est passé ton arrivée dans la cité des Ducs et comment trouves-tu la ville ?

Je suis arrivé à Nantes en octobre, mon arrivée s’est très bien passée. J’ai la chance d’avoir joué pas mal d’années en LNH donc je connaissais déjà toute l’équipe, et j’avais même joué avec certains joueurs. Dans ce cadre l’adaptation s’est fait très rapidement et naturellement, les joueurs m’ont bien aidé.

Nantes est une ville qui m’a toujours plu ; j’ai déjà joué plusieurs fois ici, j’avais eu l’occasion de me balader dans la ville et j’avais beaucoup aimé. C’est une ville que j’aime bien et je suis très content d’être ici.

Après 17 années en tant que joueur pro, tu t’apprêtes à arrêter ta carrière. Toutefois tu ne vas pas t’éloigner beaucoup des terrains puisque tu vas assister Fred Bougeant à la tête du NLAH. Peux-tu nous expliquer ce choix et nous dire comment cette collaboration a vu le jour ?

Je pense que les carrières de joueur sont faites d’opportunités, saisies ou non, et je pense aussi que les carrières d’entraineur sont faites de ces mêmes opportunités.

Cela fait plusieurs années que j’entraine et que je passe mes diplômes. La possibilité de démarrer une carrière d’entraîneur, qui plus est avec Fred Bougeant (futur entraîneur du NLAH), cela ne se refuse pas. Aujourd’hui j’ai envie de saisir cette opportunité, de continuer à apprendre à ses côtés, et j’en suis très content.

Au bout d’un moment, les efforts et sacrifices que l’on fait, en tant que joueur professionnel, doivent être compensés par du plaisir. Aujourd’hui, je suis arrivé à un moment où je prends plus de plaisir à entraîner qu’à m’entraîner moi-même ; il est donc plus facile d’arrêter de jouer dans ces conditions.

Fred je le connais depuis longtemps car je me suis toujours intéressé au handball féminin. Non pas parce que je suis en couple avec Camille, mais surtout parce que je suis le handball féminin depuis toujours, ma maman a été présidente de la LFH. J’ai donc toujours eu une attention particulière au handball féminin.

La collaboration avec Fred est née suite à de nombreux échanges. La mise en relation s’est faite par son adjoint actuel, que je connais, avec qui j’ai fait des stages et contre qui j’ai joué. Ils sont venus jouer à Bucarest avec leur équipe de Rostov-Don ; on a beaucoup discuté et on était d’accord sur beaucoup de choses.

Fred est revenu jouer à Bucarest un an plus tard, on a nouveau discuté, plus en détails cette fois-ci, sur ma vison du handball féminin, sur ce qui est faisable, ce qui peut être amélioré, et encore une fois on était d’accord sur beaucoup de choses, donc les échanges étaient super intéressants.

Quand il a eu l’opportunité de signer à Nantes, il m’a appelé pour me dire que son adjoint ne le suivait pas et qu’il était intéressé pour que l’on travaille ensemble.

Camille avait été sollicité pour intégrer le club elle aussi, donc nous avons beaucoup réfléchit et on s’est dit que l’on été suffisamment intelligents pour faire la part des choses. J’ai donc décidé de saisir l’opportunité.

Cela fait déjà quelques années que tu entraînes ; à Nîmes mais également cette année à Nantes. Peux-tu nous en dire un peu plus sur ton parcours d’entraîneur ?

C’est vrai que j’entraîne depuis plusieurs années maintenant. A Nîmes, j’ai passé tous les diplômes, j’ai commencé à entraîner à l’école de hand pour progressivement arriver jusqu’au pôle et au centre de formation.

Aujourd’hui je continue à passer mes diplômes avec la Ligue de Handball des Pays de la Loire et le Comité de Handball de Loire-Atlantique. Je suis donc amené à intervenir sur les entraînements du centre de formation du HBC Nantes, sous la tutelle de Greg Cojean.

Quels sont tes objectifs pour ces 2 saisons à venir avec les Roses ?

Personnellement je souhaite continuer à travailler, pour m’améliorer et essayer d’apporter un maximum à l’équipe. Je vais essayer d’apporter aux filles mon expérience et ce qui fait ma force en en tant que joueur.

Collectivement, je souhaite gagner ! On fait du sport pour gagner donc j’espère aller le plus loin possible avec cette équipe.

Et forcément, tu n’allais pas échapper à cette question … comment appréhendes-tu le fait d’avoir Camille (Ayglon-Saurina), ta femme, dans l’effectif que tu entraîneras ?

Elle va morfler (rires) !!!! Non sérieusement, comme je l’ai dis plus haut, on est suffisamment intelligents tous les 2 pour faire la part des choses. Fred saura me donner quelques conseils avisés à ce sujet là aussi.

Avec Camille, nous en avons beaucoup parlé, et nous tenons tous les 2 à ne pas tout mélanger. Dans le cadre du NLAH, Camille sera une joueuse parmi les autres, face à l'entraîneur adjoint. La partie privée nous appartient.

Merci pour tes réponses Guillaume, et bienvenue dans la team Roses !
Retour aux actualités de la saison